mercredi 9 octobre 2013

Je me traîne...


Je me traîne...



De ma traîne rouge, je marchais sur des roses,

Désormais c'est mon doute qui les arrose,

Il n'y aura jamais de rires posthumes,

J'n'ai plus les pleins pouvoirs sur le bitume,

Parque de mes douceurs,



Muse de mes douleurs,

Je n'ai que faire de cette introuvable quintessence,

Mais comment trouver un sens à cette folle essence ?

À mes côtés une falaise de poussière s' enfonce,

Cette fois ma traîne se déchire entre les ronces,
 
 
 
Le texte est un peu bizarre, ça passe ou ça casse, j'ai écris ça comme ça venait même si je sais que certaines choses peuvent être un peu incompréhensibles...En tout cas n'hésitez pas à me faire part de vos ressentis et encore merci pour vos encoragements!!!!!!! :P

2 commentaires:

  1. J'aime beaucoup ! Les rimes sont bien trouvées, le rythme est là. Et c'est beau. Bravo, encore !

    RépondreSupprimer